Appel à Communications – Colloque « D’un Lied à l’autre…? »

L’EA 3556 REIGENN, à laquelle le laboratoire junior Élans est rattaché, organise un colloque international et interdisciplinaire sur le sujet : « D’un Lied à l’autre…? Dynamiques génériques et interculturelles du Lied (XVIe-XXe siècle) » à Paris, du 25 au 27 octobre 2018.

Vous trouverez l’appel à communication ci-dessous :


D’un Lied à l’autre…? Dynamiques génériques et interculturelles du Lied (XVIe-XXe siècle)

Colloque international et interdisciplinaire

Paris, 25-27 octobre 2018

Le genre poético-musical du Lied est un objet complexe, qui a connu de multiples redéfinitions au fil de son évolution historique, ainsi qu’à travers les dynamiques entraînées par sa circulation entre différents pays européens. Ce colloque international est centré sur deux questions majeures qui s’éclairent mutuellement : celle des enjeux (poétiques et esthétiques notamment) de la relation entre texte et musique, et celle des transferts culturels qui ont pu s’opérer au sein des espaces germanique, nordique et francophone en particulier, à partir de modèles reconnus, progressivement constitués en patrimoine national.

Afin de faire sortir le Kunstlied, objet esthétique composé et mouvant, de sa définition étroite de «Lied musical romantique allemand», on le placera dans une perspective résolument diachronique et interculturelle.

Un premier volet du colloque s’intéressera à l’émergence d’une chanson profane (weltliches Lied) à l’époque de la Première Modernité (fin XVIe-XVIIIe siècle), qui s’effectua sur la base d’une rénovation de la langue allemande et d’une redéfinition de sa prosodie, accompagnée d’un travail sur la musicalité, dans un contexte général marqué par l’imitation et l’émulation avec les modèles étrangers, dont la monodie italienne.

Un second volet, consacré au Lied depuis les Écoles de Berlin jusqu’aux périodes romantique et postromantique, mettra l’accent sur les ambiguïtés (nationales et esthétiques) du genre de la mélodie accompagnée en étudiant les textes étrangers (traduits ou non) dans le répertoire du Lied, ainsi que la fortune étrangère du genre hors de l’aire culturelle germanique. Depuis les Lieder français de Mozart jusqu’aux Italienisches et Spanisches Liederbuch de Hugo Wolf en passant par les Lieder de Grieg en allemand et l’intérêt de Schubert pour les textes traduits de Walter Scott, la mise en musique de poèmes confronte le patrimoine propre et la fascination pour l’étranger, témoignant d’une dynamique ininterrompue de reconfiguration générique et esthétique.

Par ces deux volets chronologiques et la double approche herméneutique, on se donne pour objectif d’esquisser une histoire du Lied comme genre européen hybride, point de rencontre, de confrontation et de synthèse de traditions littéraires et musicales diverses. Le colloque se veut donc résolument interdisciplinaire et est ouvert aux spécialistes des aires culturelles concernées aussi bien qu’aux musicologues, comparatistes ou chercheurs de domaines connexes.

Merci d’adresser les propositions de sujet avec un titre, un abstract et quelques lignes de présentation de l’auteur (maximum pour l’ensemble: 1500 signes) avant le 31 janvier 2018, à l’adresse suivante : lied2018@gmail.com

Organisation et comité scientifique:

  • Sorbonne Université, EA3556 REIGENN : Sylvie Le Moël, Marie-Thérèse Mourey, Stéphane Pesnel, Elisabeth Rothmund
  • Université Rennes 2, EA 3206 CELLAM : Jean-François Candoni
  • Université de Nantes, EA 4276 l’AMo : Capucine Echiffre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.